Vincent Calabrese, nationalité Italien est un autodidacte horloger et co-fondateur de l'AHCI.


1. Quel était la profession de votre père, votre mère?  Décrivez brièvement votre enfance.

Il m’a transmis le plaisir de l’indépendance. Ma mère a travaillé dur pour nous élever et mon enfance a été très tumultueuse.

2. Enfant, aviez-vous une ambition particulière ? Que vouliez-vous faire?

Je voulais être marin, après trompettiste et pour finir, à 13ans et demi, je suis devenu horloger par hasard.

3. Quel est votre premier souvenir d’enfant?

L’injustice.

4.  Avez-vous exercé une autre profession ? laquelle?

 Quand j'avais 13 ans. Assistant chimiste, livreur, vendeur de magasin. Après je n'ai fait que l'horloger

5. Qu’est-ce qui vous a fait choisir le métier d’horloger ? Pour qui avez-vous travaillé dans le passé ? Qu’est-ce qui vous a décidé à choisir votre voie ?

C'est ma mère qui a choisi ce métier. J'ai travaillé deux mois dans une bijouterie à Naples et ensuite je me suis mis indépendant. C'est la crise de l'horlogerie en 1974 qui m'a décidé de sortir de l'horlogerie industrielle et devenir artisan créateur de mes montres.

6. Quel a été votre pire job ?

Le plus lourd était livreur de livre. J'ai constaté le poids de la culture. Le plus dangereux: assistant chimiste.

7. Quel a été le moment le plus difficile dans votre vie, et comment l’avez-vous surmonté ?

Le décès d'êtres chers. En les gardant dans ma mémoire.

8. Qui a eu la plus forte influence sur vous? Quelles sont vos plus grandes inspirations?

 Heureusement personne. Mes motivations éthiques, philosophiques et la justice des hommes et non celle de la loi imposée.

9. De quoi êtes-vous le plus fier?

De mon horlogerie Spatiale et la création de l'AHCI.

10. Quels conseils donneriez-vous à un jeune de  20 ans qui désire suivre une voie semblable à la vôtre ?

Qu'il prenne le sien. La copie ne porte nulle part. Le bonheur est en nous, il n'est pas chez les autres.

11. Nommez trois choses que vous aimeriez accomplir

Mon passé, mon courage et mon avenir.

12. Où pensez-vous que l’industrie va être dans 10 ans?

Cela ne m’intéresse pas, je n'en fait pas partie.